Mort de Maurice Pon, auteur d'”Une chanson douce” et parolier d’Henri Salvador

Maurice Pon n’est plus, et c’est tout le monde de la variété française qui est en émoi. Mercredi 3 avril 2019, celui qui a écrit les plus grands succès du chanteur Henri Salvador s’est éteint à 97 ans en région parisienne. C’est la société d’édition d’Henri Salvador qui a annoncé cet triste nouvelle à l’AFP. Né à Bordeaux en octobre 1921, Maurice Pon s’installe à Paris alors qu’il n’a qu’une vingtaine d’années avec pour objectif de faire du théâtre.

Click Here: Brisbane Broncos Team Jersey

Musicien hors pair, il joue de la batterie, du violon et de la guitare. Un talent découvert rapidement par Henri Salvador, avec qui il deviendra ami et collaborera pendant près de soixante ans. Au cours de sa vie, il écrira plus de 250 textes pour le chanteur, dont ceux qui feront sa renommée : Une chanson douce, Ma chansonnette, L’Abeille et le Papillon, Le Petit Indien, Le travail c’est la santé ou encore Dans mon île, pour n’en citer qu’une infime partie. Il aura une grande carrière en tant que parolier, puisqu’il a également écrit pour Bourvil, Les Chats Sauvages, Les Frères Jacques, Michel Fugain, Nana Mouskouri ou encore Rika Zaraï.

Mais ce n’est pas le seul talent de Maurice Pon. Dans les années 1950, il écrit une série de sketchs humoristiques, Contes farfelus, pour Claude Amy, sur France Inter. Il se tourne ensuite vers la chanson pour enfant, en créant les disques Mirliton. En 1983, il obtiendra le prix de la chanson pour enfants de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique. Il recevra la Légion d’honneur des mains de son ami et confrère de la Sacem, Michel Rivgauche.

Leave a Reply

Your email address will not be published.