Ibrahim (Top Chef 2019) agacé par le montage : Il balance sur les coulisses

Mercredi 20 février 2019, M6 diffusait l’épisode 3 de Top Chef. Et Ibrahim Kherbach, le candidat éliminé de la semaine, n’a pas fait l’unanimité auprès du public !

Cette semaine, les candidats encore en compétition devaient travailler en équipes. Sur la première épreuve, le cuisinier de 33 ans a travaillé avec les autres membres de la brigade d’Hélène Darroze : Florian Barbatot et Alexia Duchêne. Puis, c’est seulement avec cette dernière qu’il a cuisiné lors de la deuxième épreuve. Et son comportement avec son binôme n’a pas du tout plu au public. Beaucoup l’ont jugé macho et sexiste à cause de son ton cassant envers la candidate et de son manque d’ouverture d’esprit.

Hélène Darroze lui a également reproché son attitude, des critiques qu’Ibrahim a bien du mal à comprendre. Selon lui, les tensions en cuisine sont monnaie courante comme il l’a expliqué à nos confrères de TV Magazine : “J’ai travaillé dans des étoilés, j’ai toujours connu des moments de tension. Je défie n’importe quel cuisinier de venir me dire le contraire. C’est impossible. (…) Je n’arrive toujours pas à croire Hélène Darroze. Surtout qu’en off, elle m’a dit qu’elle n’avait pas assisté à l’épreuve de Pierre Gagnaire, comme c’était prévu.

Je suis très déçu par la production

L’ancien participant a ensuite regretté le montage de l’émission qui n’est, toujours d’après lui, pas toujours honnête : “Il y a beaucoup de montage dans l’émission. Je suis très déçu par la production qui met en lumière les défauts de certains candidats pour en privilégier d’autres. Pendant l’épreuve chez Frédéric Anton la semaine passée, elle a mis l’accent sur ma préparation de l’artichaut, à savoir si je savais bien le tourner. Ça me fait rire car cette technique est le b.a.-ba en cuisine. C’est d’ailleurs moi qui ai préparé l’artichaut de Florian et d’Alexia qui ne savaient pas le faire. Ça, les téléspectateurs ne l’ont pas vu. Florian et Alexia sont pas mal avantagés. Toutes les critiques que Frédéric Anton a pu leur faire ont été coupées au montage.

Click Here: cronulla sharks jersey

S’il ne regrette pas d’avoir participé à Top Chef, Ibrahim aurait préféré ne pas être si “naïf” concernant le monde de la télévision : “Je me rends compte aujourd’hui qu’avec un bon montage, on peut facilement démonter quelqu’un. Les journalistes de l’émission insistent pour nous faire dire des choses. Dans l’oreillette, ils ont la pression du réalisateur en régie qui, lui, a une vision globale de l’émission et attend certaines réponses de nous. C’est pourquoi, parfois, la réponse est dans la question du journaliste. On m’a un jour demandé : ‘Est-ce que tu comptes écraser les autres?’, j’ai répondu ‘oui’ et à l’image, je suis passé pour une personne prétentieuse. C’est malhonnête.

Lors du tournage, Ibrahim s’est donc régulièrement disputé avec les journalistes qui ne s’intéressaient qu’aux histoires et pas à la cuisine. Cette aventure lui a tout de même permis de trouver deux nouveaux amis, Merouan et Sébastien. En revanche, il n’a pas eu d’affinités avec les autres participants : “En dehors du tournage, il y a une bonne entente mais tout le monde est obsédé par la compétition. C’est très superficiel. Et puis, on tournait deux à trois épreuves par jour, donc on n’a pas vraiment le temps de lever la tête et de faire connaissance avec le voisin.

Leave a Reply

Your email address will not be published.