Exclu – Alex Ramirès : Quotidien, les critiques, son homosexualité, il dit tout

Après des débuts un peu difficiles dans Quotidien, Alex Ramirès semble avoir trouvé le ton et la manière. Mais c’est surtout sur scène qu’il prend un plaisir évident dans son spectacle Sensiblement viril, qu’il joue à la Comédie de Paris et en tournée en province. Il a fait le point en exclusivité pour Purepeople.com.

Je vois pas pourquoi j’ai regardé un peu au début les critiques, ça n’a servi à rien“, nous a confié Alex Ramirès. Le jeune humoriste avoue avoir eu le réflexe de regarder sur les réseaux sociaux les premières retombées après avoir débarqué dans Quotidien, l’émission présentée par Yann Barthès sur TMC. Une erreur car les remarques y sont rarement bienveillantes… Heureusement, il a depuis repris du poil de la bête et il semble nettement plus à l’aise, loin de toute pression. “On a trouvé notre vitesse de croisière. Ils laissent une liberté de fou à chaque fois. Aujourd’hui ça se passe très bien et je suis très content qu’ils m’aient fait confiance et qu’ils aient été patients. C’est normal, faut s’ajuster“, dit-il. A l’avenir, ses interventions seront plus souvent pimentées de “petits magnétos” car c’est ce qu’il apprécie particulièrement.

Outre sa présence dans l’émission, Alex Ramirès se produit aussi avec Sensiblement viril, un spectacle frais, dans l’air du temps et dans lequel il met beaucoup de lui. Il y évoque son homosexualité, le couple avec ses bons et ses mauvais côtés ainsi que des situations vécues ou inventées, le tout avec énormément de musique pop (fans d’Adele, vous allez passer un très bon moment). Ce spectacle, l’humoriste l’a défendu dans des émissions avec un sketch sur les clichés gays ce qui lui a valu des critiques concernant une supposée “follophobie”. “Si il y a eu cette non compréhension c’est que je n’étais pas assez clair donc j’ai juste changé quelques phrases de mon spectacle (…) Le but c’est de se marrer, je suis là pour enfoncer personne“, assure-t-il. Sur scène, il joue effectivement des clichés, des cases et se moque de lui-même.

Le jeune homme a aussi évoqué ses fameuses vidéos “low cost”, parodies d’extraits de films, notamment de Disney. Un concept qu’il fait pour le fun et qui agit comme un booster de notoriété mais qui n’est pas nullement lucratif. “On ne perd pas vraiment d’argent mais on en gagne pas“, dit-il.

Des confidences à retrouver en intégralité en vidéo.

Tout reproduction interdite sans la mention de Purepeople.com.

Thomas Montet

Click Here: Australia Cricket Jerseys

Leave a Reply

Your email address will not be published.