Brooke Houts : La youtubeuse frappe son chien, la police à ses trousses

Nouveau scandale chez les youtubeurs… Brooke Houts, une jeune femme de 20 ans ayant presque 335 000 abonnés sur sa chaîne, est accusée de maltraitance animale : des images, qui n’étaient en théorie pas destinées à la diffusion, la montrent frappant son chien, lui crachant dessus et s’asseyant sur lui. Malgré ses explications et excuses, la police a ouvert une enquête.

Sur Twitter, une vidéo a été dévoilée dans laquelle on voit les coulisses – qui devaient être coupées au montage – d’une séquence au cours de laquelle Brooke Houts voulait à son tour se plier à un petit jeu qui consiste à piéger son chien en installant du film plastique à l’entrée d’une pièce. Malheureusement, perdant patience avec son doberman un peu turbulent, elle s’agace rapidement et multiplie les comportements intolérables, allant jusqu’à l’immobiliser au sol en s’asseyant sur lui ! Une vidéo vue des milliers de fois et qui a été largement partagée et commentée, au point que la youtubeuse a été obligée de sortir du silence pour s’expliquer.

Click Here: Arsenal soccer tracksuit

Elle a ainsi partagé un communiqué sur Twitter. Répondant aux critiques, Brooke Houts a tenté d’expliquer le contexte autour de sa perte de nerfs. Sans donner de détails spécifiques, elle a raconté que sa vie n’était pas “exceptionnelle” en ce moment mais qu’elle ne voulait pas “jouer la carte de la victime“. “Ceci étant dit, ça ne justifie pas que je crie sur mon chien de la manière dont je l’ai fait et j’en ai conscience. Est-ce que je devais me mettre en colère comme je l’ai fait dans cette vidéo ? Non. Est-ce que je devais hurler contre lui ? Non. Cependant, quand mon doberman de 34 kilos me saute dessus avec la bouche ouverte, je dois, comme propriétaire de chien, lui montrer que ce comportement n’est pas acceptable. Mais je veux faire savoir, au regard de ce que mon chien fait, que je ne devais pas agir comme cela avec lui“, a-t-elle écrit.

Brooke Houts, qui affirme ne pas avoir craché sur son chien contrairement à ce que laisse penser la vidéo, ajoute : “Je veux clarifier une chose : je ne suis pas une maîtresse violente envers les chiens ou les animaux, en aucune manière.” Pas suffisant pour la police puisque les autorités de Los Angeles en charge de la protection animale – le LAPD Animal Cruelty Task Force – ont ouvert une enquête et devraient prochainement interroger la youtubeuse…

Leave a Reply

Your email address will not be published.